Cécile Coulon

Seule en sa demeure

19 août 2021
Roman
336 pages
19 €
9782378802400
978-2-3788-0240-0
Couverture de Quintin Leeds, illustration par
Vincent Roché
																Cécile Coulon, Seule en sa demeure
																Cécile Coulon, Seule en sa demeure

Une histoire d’espoirs fous et de désirs, dans un XIXe siècle dominé par les interdits.

Cécile Coulon nous plonge dans les affres d’un mariage arrangé comme il en existait tant au XIXe siècle. À dix-huit ans, Aimée se plie au charme froid de Candre Marchère, un riche propriétaire terrien du Jura. Pleine d’espoir et d’illusions, elle quitte sa famille pour le domaine de la Forêt d’Or. Mais très vite, elle se heurte au silence de son mari, à la toute-puissance d’Henria, la servante. Encerclée par la forêt dense, étourdie par les cris d’oiseaux, Aimée cherche sa place. La demeure est hantée par le fantôme d’Aleth, la première épouse de Candre, morte subitement peu de temps après son mariage. Aimée dort dans son lit, porte ses robes, se donne au même homme. Que lui est-il arrivée ? Jusqu’au jour où Émeline, venue donner des cours de flûte, fait éclater ce monde clos. Au fil des leçons, sa présence trouble Aimée, éveille sa sensualité. La Forêt d’Or devient alors le théâtre de désirs et de secrets enchâssés.

Seule en sa demeure est une histoire de domination, de passions et d’amours empêchés.

L’autrice

Cécile Coulon est née en 1990 au milieu des volcans d’Auvergne. Elle grandit parmi des enregistrements de Tex Avery et des cassettes de Jean Ferrat et Simon et Garfunkel.
En 2006, elle publie un premier texte dans une petite maison d’édition locale. Après avoir fait ses premières armes en région, elle est reçue, en 2009, aux Éditions Viviane Hamy, où elle restera jusqu’en 2018, publiant cinq romans, dont Le roi n’a pas sommeil (prix France Culture/Nouvel Observateur), et Trois saisons d’orage (prix des Libraires).
Étudiante en lettres modernes à l’Université Blaise Pascal, elle poursuit ses travaux de recherche sur le thème du sport et de la littérature française.
En 2018, elle publie son premier recueil de poèmes aux Éditions du Castor Astral, Les ronces, et reçoit le Prix Apollinaire, ainsi que le prix Révélations Poésie de la Société des Gens de Lettres.
Cécile réside, joue aux cartes et s’entraîne au marathon à Clermont-Ferrand.
Son dernier roman Une bête au paradis paru à L’Iconoclaste en août 2019 a reçu le Prix littéraire Le Monde et a été élu le roman préféré des libraires.

19 août 2021
Roman
336 pages
19 €
9782378802400
978-2-3788-0240-0
Couverture de Quintin Leeds, illustration par
Vincent Roché