Olivier Mak-Bouchard

Le Dit du Mistral

20 août 2020
Roman
360 pages
151 × 201 mm
19 €
9782370552396
978-2-3705-5239-6

Illustration de Phileas Dog

Olivier Mak-Bouchard, Le Dit du Mistral
Olivier Mak-Bouchard, Le Dit du Mistral

Un premier roman qui conte la Provence universelle.

Après une nuit de violent orage, un homme voit toquer à sa porte Monsieur Sécaillat, le vieux paysan d’à côté. Qu’est-ce qui a pu pousser ce voisin bourru et secret à venir ? L’homme lui répond en le conduisant dans leur champ mitoyen : emporté par la pluie et la terre gorgée d’eau, un pan d’un ancien mur de pierres sèches s’est éboulé. Or, au milieu des décombres, surgissent par endroits de mystérieux éclats de poterie. Intrigués par leur découverte, les deux hommes décident de mener une fouille clandestine, sans se douter qu’elle va chambouler leur vie...
S’il se nourrit des œuvres de Giono et de Bosco, Le Dit du Mistral n’est pas un livre comme les autres. C’est le début d’un voyage, un roman sur l’amitié, un récit sur le refus d’oublier, une fenêtre ouverte sans bruit sur les terres de Provence, un télescope aimanté par les dieux...

L’auteur

Olivier Mak-Bouchard a grandi dans le Luberon. Il vit désormais à San Francisco. Le Dit du Mistral est son premier roman.

Extraits

« Si le lecteur veut comprendre comment toute cette histoire a pu arriver, il ne doit pas avoir peur de remonter dans le temps. S’il se limitait au réel qui baigne chacune de ses journées, il risquerait de ne pas saisir le fin mot de tout ce qui va suivre, ou pire encore, de ne pas y croire du tout. Il comprendrait à la rigueur le comment, mais le pourquoi lui échapperait. Il serait comme un de ces touristes qui, les jours de crue du Calavon, n’en croient pas leurs yeux et se demandent comment un si petit rataillon peut se transformer en quelques heures en fleuve Amazone, aussi large que violent. Les Anciens lui diront que forcément, c’est lié au relief du pays : une cuvette, une vallis clausa en entonnoir dont le Calavon est l’unique réceptacle en temps de pluie, vous comprenez.
Oui, si le lecteur veut vraiment comprendre, il doit remonter jusqu’à la création du monde. Pas celle que tout le monde connaît, mais bien celle des légendes du coin, celle que l’on raconte aux enfants d’ici pour qu’ils s’endorment. »

20 août 2020
Roman
360 pages
151 × 201 mm
19 €
9782370552396
978-2-3705-5239-6

Illustration de Phileas Dog