Mike Kleine

Le mont Arafat

21 mai 2021
Roman
168 pages
140 × 180 mm
19 €
9782377560684
978-2-3775-6068-4
Traduit de l’anglais par
Quentin Leclerc
Mike Kleine, Le mont Arafat
Mike Kleine, Le mont Arafat

Dans Le mont Arafat, il y a toute la littérature, sous toutes ses formes. Dans Le mont Arafat, des personnages se rendent dans un château. Quelqu’un regarde un Woody Allen, et pleure. Il y a le mont Arafat, où il est dit que Mahomet donna l’un de ses derniers sermons. Un avion disparait. Il y a des univers parallèles, et, bien sûr, des voyages spatiotemporels. Une île avec des prisonniers. C’est très certainement la fin du monde. Des dieux mangent d’autres dieux. Et, dans une pièce, quelque part, il existe un levier que, surtout, surtout, il ne faut jamais toucher.

Imaginez toutes les horreurs et toutes les morts dont vous avez déjà entendu parler, puis imaginez tous les univers et tous les paysages fous dont ils sont issus. Ajoutez des volcans, des météores, des invasions de maisons, des suicides, des Ferrari et des accidents, puis tirez le levier et voyez ce qui se passe. Peut-être quelque chose de terrible, peut-être quelque chose de bizarre, ça dépend de l’univers. Est-ce la fin du monde ? Est-ce que cela a de l’importance ?

Dans Le mont Arafat, Mike Kleine, à la manière d’un Roberto Bolano dans Anvers, déploie un don incroyable pour le collage, le tissage de micro-récits dérisoires montés de manière à produire une sensation mélangée de rire jaune, de désespoir et d’horreur cosmique, d’où, bizarrement, jaillit une évidente beauté.

L’auteur

Mike Kleine est né en Afrique de l’Ouest en 1988. Il a obtenu un diplôme de littérature française au Grinnel College, et vit et travaille dans le Mid-West. Il compose de la musique électronique, créé des jeux vidéo (des fictions interactives, et, depuis peu, des jeux « bitsy »), et écrit des romans. Depuis La Ferme des Mastodontes (trad. de Quentin Leclerc, L’Ogre, 2019, originellement publié par Atlatl Press, 2012), il a également publié Arafat Mountain (Atlatl Press, 2014,), Kanley Stubrick (We Heard You Like Books, 2016), the Mystery of the Seventeen Pilot Fish (Plays Inverse Press, 2016), et, plus récemment, Lonely Men Club (Inside the Castle, 2018), un roman de 100 000 mots, généré par ordinateur en cinq jours, et traitant des manifestations à travers le temps et l’espace du Tueur du Zodiaque.

Presse

« Ces pages sont comme de la haute cuisine, des milliers de vies distillées pour composer, ensemble, quelque chose de goûteux et de magnifique. De la magie cosmique agite chaque page, et des speedboats et des catastrophes célestes affolent les alentours du mont Arafat. Chaque subtilité est somptueuse, chaque page est un voyage. Ces pages sont pleines de la mort et je me demande – la mort a-t-elle jamais été aussi délicieuse ? »

Frank Hinton, autrice de Action, figure.

« Prenez Kanye West, injectez-lui une toute-puissance cosmologique et le désir de tuer, et il finira par écrire Le mont Arafat. Il s’agit d’un guide étrange des mœurs intérieurs de ceux qui sont à la fois riches et violents. »

Ken Baumann, auteur de Solip.
21 mai 2021
Roman
168 pages
140 × 180 mm
19 €
9782377560684
978-2-3775-6068-4
Traduit de l’anglais par
Quentin Leclerc